Paris

En juillet 1831 Aurore s’installe au 5e étage du 25 (29 aujourd’hui) quai Saint-Michel à Paris. Elle dessine des portraits et décore des objets en bois pour gagner un peu d’argent.

H. de Latouche, cousin de Duvernet, la prend sous sa protection et lui fait écrire des articles pour son journal Figaro.
Elle compose, seule ou avec Sandeau, des nouvelles : La Prima Donna (signée J. Sand, publiée dans la Revue de Paris d’avril) et La Fille d’Albano (signée J.S., dans La Mode du 15 mai).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *