Lettre écrite par George Sand à Maurice Schlesinger le 01/01/1846 à Paris

A M. MAURICE SCHLESINGER, DIRECTEUR DE LA REVUE ET GAZETTE MUSICALE, A PARIS.
Paris, janvier 1846.

Monsieur,

En feuilletant votre journal, je crois pouvoir être certaine de la parfaite convenance de la forme de mon opuscule. Puisque vous me l’avez rapporté, il est évident que c’est par la qualité qu’il pèche. N’étant pas habituée à défendre mon faible talent, je souscris à toute espèce de condamnation, et sans appel. Mais, comme je ne fais pas mieux un jour que l’autre, je sais qu’il me serait impossible de remplir les conditions de supériorité, que vous exigez de vos rédacteurs.

J’ai donc l’honneur de vous renvoyer les cinq cents francs que vous m’aviez remis. Je vous prierai de m’envoyer votre journal; j’aurai l’honneur de vous en rembourser l’abonnement et de vous payer la collection que vous avez eu la bonté de m’envoyer. J’aurai un grand plaisir à la lire; mais je ne me sens pas destinée au plaisir d’y travailler.

Agréez l’expression de mes sentiments distingués.

GEORGE SAND.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *