Lettre écrite par George Sand à François Rollinat le 01/1832 à Nohant

A M. FRANÇOIS ROLLINAT, A CHÂTEAUROUX.
Nohant, janvier 1832.

Mon cher Rollinat,

Je vous ai écrit avant-hier un mot et je vous demandais une réponse directe. Êtes-vous absent de Châteauroux, ou bien le courrier a-t-il perdu ma lettre ? Il est sujet à cette infirmité. Il en est de même tous les étés. C’est au point qu’il en a semé toute la route depuis Nohant jusqu’à Châteauroux, et qu’il en pousserait si ce n’était de mauvais grain.

C’était pour vous demander l’adresse de Charles1 à Paris. J’ai une commission pressée à lui donner. Répondez-moi, si vous êtes vivant, mais répondez-moi poste restante à la Châtre.

Ce courrier est un drôle !

Bonsoir, mon bon petit avocat. Je vous donne ma très sainte bénédiction.

  1. Charles Rollinat, frère de François. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *