Pension au couvent des Dames Anglaises

Le 12 janvier 1818 au 12 avril 1820 Aurore est mise en pension pour deux ans au couvent des Dames augustines anglaises, rue des Fossés Saint-Victor à Paris. Le couvent a disparu lors du percement de la rue Monge ; elle va y parfaire son éducation, apprenant l’anglais et l’italien ; elle traverse une période d’intense ferveur religieuse et mystique.

Une réponse à Pension au couvent des Dames Anglaises

  1. BOUYALA dit :

    André MAUROIS dans son ouvrage « Lélia ou la vie de George Sand » parle du séjour d’Aurore au Couvent des Dames Anglaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *