Tutelle de sa grand mère

Sophie Dupin se désiste de la tutelle de sa fille en faveur de Madame Dupin de Francueil, qui va assurer, jusqu’à sa mort, la garde et l’éducation d’Aurore. Son éducation est confiée à Jean-François Deschartres, l’ancien précepteur de son père, qui l’élève avec Hippolyte Chatiron. Les relations sont très tendues entre la grand-mère et la mère, qui vient cependant chaque été voir sa fille. Aurore, qui a appris tardivement le catéchisme, fait sa première communion à La Châtre en 1817.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *